Mallarmé et Manet

La rencontre de Mallarmé et de Manet, en 1873, est un événement décisif dans l’histoire de l’art et de la littérature. Les deux hommes se fréquenteront ensuite presque quotidiennement jusqu’en 1883, date de la mort de Manet. Cette relation est connue, mais elle n’a jamais été consacrée par une publication dont l’évidence aurait dû pourtant imposer la nécessité. C’est le vide que se propose de combler cette édition qui rassemble tous les textes de Mallarmé sur Manet accompagnés de tous les tableaux dont parlent ces textes, et des livres qu’ils composèrent ensemble. Le dialogue amical, interrompu par la mort, se poursuit à travers les Oeuvres. Georges Bataille l’avait compris en notant au-dessous du portrait de Mallarmé par Manet :  » Dans l’histoire de l’art et de la littérature, ce tableau est exceptionnel. Il rayonne l’amitié de deux grands esprits « . (Présentation de l’éditeur).

Edition établie et présentée par Isabella Checcaglini

aux éditions « L’ Atelier des Brisants »

ISBN : 2846230811
121 pages, 30 euros.

My Mallarmé is rich

Les relations privilégiées de Mallarmé avec le monde

Du dimanche 24 septembre 2006 au samedi 23 décembre 2006 au musée Mallarmé de Vulaines-sur-Seine (Valvins).

Mallarmé a entretenu des rapports privilégiés avec la Grande-Bretagne et les Etats-Unis, leur langue, leurs habitants, leurs écrivains et leurs artistes.
L’exposition en montrera les divers aspects.
Elle présentera des portraits des relations anglaises et américaines de Mallarmé, des vues des différents lieux liés à ses voyages et à son enseignement, des livres et des documents pédagogiques élaborés par Mallarmé, des œuvres de ses amis artistes et écrivains, etc.
Elle pourra bénéficier de l’apport de spécialistes de certaines des questions qui y seront traitées, tels Luce Abélès, conservateur au musée d’Orsay pour les relations Mallarmé-Whistler ou Gordon Millan et Marshall Olds, actuels spécialistes de l’œuvre de Mallarmé en Grande-Bretagne et aux USA.

Horaires :

– Du 24/09/2006 Au 23/12/2006 :
de 10:00 à 12:30 le mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi, dimanche. de 14:00 à 17:30 le mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi, dimanche.

Source : http://www.viafrance.com/b2c01/evenemen … 29575.aspx

Jacques-Emile Blanche

Jacques-Emile Blanche, par Georges-Paul Collet.

éditions Bartillat, 2006

Présentation de l’éditeur:

Jacques-Emile Blanche, fils du célèbre docteur parisien Émile Blanche, fut l’admirable portraitiste des grandes figures du XXe siècle: Proust, Joyce, Stravinski et tant d’antres… L’approcher, c’est découvrir l’œuvre multiforme d’un écrivain, d’un mémorialiste et d’un critique de son temps, attentif à toutes les inventions artistiques et littéraires, et même aux avant-gardes. Sa curiosité le pousse à s’intéresser particulièrement au monde anglo-saxon. Ses relations sont. innombrables: Virginia Woolf, Henry James, D. H. Lawrence, Thomas Hardy, George Moore, James Joyce avec lequel il s’entretient longuement. Il peint les visages d’hommes encore inconnus: Proust, Gide, Barrès, Couteau, de femmes aussi: Colette, Anna de Noailles. Certains reviendront sous son pinceau, d’autres s’y ajouteront: Mallarmé, Valéry, Claudel, Bergson, Rodin, Max Jacob, Maurice, Montherlant, Giraudoux, Morand, Drieu La Rochelle, Radiguet, René Crevel… Des musiciens: Debussy, Poulenc, Darius Milhaud, Arthur Honegger. Des danseurs enfin: Nijinski, Ida Rubinstein. Blanche fut aussi un peintre de paysages de Normandie ou d’Angleterre et d’atmosphères d’intérieurs, qui révèlent les nombreuses facettes de son talent. Dans cette première biographie très documentée et richement illustrée, qui s’appuie notamment. sur le journal inédit de Blanche ainsi que sur sa correspondance, Georges-Paul Collet. fait revivre cette vie hors du commun, marquée par la rencontre de géants de la littérature.

Georges-Paul Collet, docteur ès lettres (Genève), a enseigné la littérature française notamment à l’université de Durham (Royaume-Uni), à l’université de Tulane (Nouvelle-Orléans), puis à l’Université McGill de Montréal. Il est spécialiste de l’œuvre picturale et écrite de Jacques-Émile Blanche. Il a publié plusieurs correspondances de Blanche: avec Maurice, Gide et Maurice Denis. Il est également l’auteur d’une étude sur George Moore et la France.

source : fabula.org