Jean Ristat, prix de Poésie

Le prix de Poésie 2008, attribué par l’Académie Mallarmé à l’occasion de la Foire du livre de Brive, a été décerné à Jean Ristat, pour son ouvrage « Artemis chasse à courre le sanglier, le cerf et le loup », paru aux éditions Gallimard. Jean Ristat est né en 1943, il fut l’ami et l’exécuteur du legs littéraire du poète Louis Aragon.

Rencontre autour de Mallarmé : Hérodiade, un défi

Samedi 18 octobre 2008 à 14h30 – Cycle « Samedis littéraires au Petit Palais »

Rencontre autour de Mallarmé : Hérodiade, un défi

Auditorium du Petit Palais Musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

Avenue Winston Churchill Paris 8 – Métro Champs-Elysées Clémenceau (entrée libre)

Hérodiade, poème ou tragédie ? La question a été posée, très tôt, par le poète lui-même. En cherchant à renouveler notre approche du poème, c’est aussi autour de la relation entre Hérodiade et sa mise en scène, peut-être plus globalement entre le texte poétique et ce que Mallarmé appelait le “plancher divin”, que s’ordonnera cet après-midi. Une lecture au pupitre (première étape de travail pour la création sur scène d’une Hérodiade par la Compagnie L’Embarcadère), précèdera les interventions de Bertrand Marchal, Jean-Michel Maulpoix et Eric Garnier.

Bertrand Marchal (professeur à l’université de Reims), spécialiste incontesté de l’oeuvre de Mallarmé, outre ses innombrables travaux sur le poète, dont l’édition des O.C dans La Pléïade, a publié récemment, chez José Corti, un livre uniquement consacré à Salomé.

Jean-Michel Maulpoix (professeur à l’université Paris X de Nanterre), directeur de la revue Le Nouveau Recueil, poète et essayiste, poursuit une réflexion profonde sur la poésie moderne, ce qui l’a conduit à s’intéresser particulièrement à Mallarmé.

Eric Garnier, peintre et essayiste, se consacre depuis dix ans à la poésie de Mallarmé, il a publié quatre ouvrages sur le sujet. Il assure la collaboration artistique et dramaturgique du projet Hérodiade par la Compagnie L’Embarcadère, qui assurera des lectures au pupitre : avec les comédiennes Marjolaine François (initiatrice du projet), Magali Serra et le metteur en scène Cyril Desclés.

Fanal Saint Nazaire : Faune (Labaule.com)

 C’est un véritable défi que s’est lancé Olivier Dubois en s’attaquant à ce monument de l’Histoire de la danse. L’Après-midi d’un faune créé en 1912 par Vaslav Nijinski sur la musique de Claude Debussy, elle-même inspirée d’un poème de Stéphane Mallarmé, a, en son temps défrayé la chronique. Nijinski y incarnait un faune tout en sensualité et animalité où ses postures proches de… [lire la suite]

Source : Labaule.com

Prix Henri Mondor

Le Prix Henri Mondor a été créé en 1969 et récompense « soit à un poète français de veine mallarméenne, soit à un écrivain français ayant fait des travaux sur Stéphane Mallarmé ».

Il a été attribué en 2006 à Michel Murat pour Le coup de dés de Mallarmé : Un recommencement de la poésie, aux éditions Belin.
Le prix 2005 avait été attribué à Bertrand Marchal pour Salomé au éditons José Corti.
Le prix 2004 avait été décerné à Laurent Jenny pour La fin de l’Intériorité aux Presses Universitaires de France.