Je dis… (A l’évidence…)

“Je dis: une fleur ! et, hors de l’oubli où ma voix relègue aucun contour, en tant que quelque chose d’autre que les calices sus, musicalement se lève, idée même et suave, l’absente de tous les bouquets.” Stéphane Mallarmé, Divagations (1897), in Œuvres complètes, Gallimard, coll. “Pléiade”, 1945, p.858 Je dis: des vacances! et… j’oublie tout le… lire la suite sur bhrumeur.blog.lemonde.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *