La musicalité de tout

Publication de l’essai d’Eric Garnier La Musicalité de tout
aux éditions Comp’Act :

couv_fiche_garnier_mallarme

La musicalité de tout d’Eric Garnier vise à éclaircir ce qui constitue, dans la poétique de Stéphane Mallarmé, sa plus haute spécificité, à savoir son engagement total dans la conscience d’une prise en charge de l’ensemble des ressources du langage.
L’accent est mis sur la relation intrinsèque, mimétique, qui lie le son au sens dans le discours en général, de cette relation en rapport avec la symbolique propre du poète, en conséquence de l’utilisation de ces données comme bases méthodiques pour une lecture nouvelle de l’œuvre. Cette approche s’oppose donc souvent à une interprétation traditionnelle fondée sur des schémas consensuels ayant recours aux poncifs de l’analyse métaphorique, du contexte parnassien?
En se proposant d’entrer plus avant dans ce qu’il faut appeler « l’obscurité » de la poésie de Mallarmé, cette étude veut démontrer qu’il faut connaître, déterminer, ce qui fait la singularité de la voix du poète avant de saisir ce qu’elle dit, « ce que cela veut dire ». Ainsi l’investigation ne doit s’imposer aucune limite si ce n’est celle, nécessaire, de l’univocité du sens.

(présentation de l’éditeur)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *