Les Contes indiens

 

En 1893, à la demande de Mery LAURENT, MALLARMÉ adapte les Contes Indiens de Mary SUMMER, publiés à Paris en 1878.
Mallarmé fera plus oeuvre d’adaptateur que de traducteur pour ces quatre contes (sur sept initalement) :

  • Le meurtrier par amour filial intitulé par Mallarmé Le Portrait Enchanté,
  • La Fausse Vieille,
  • Le Mort Vivant,
  • Nala et Damayantî.

Ces oeuvres ne paraîtront qu’en 1927 à l’initiative du gendre de Mallarmé, le Docteur Bonniot.

Le Portrait enchanté

Le Portrait enchanté est un extrait d’un texte sanskrit : Daśakumâracarita, l’« Histoire des dix princes », écrit par Dandin, au VIIe siècle.

La Fausse vieille

Le Mort vivant

Nala et Damayantî

D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *